in ,

Ouattara limoge son conseiller pour « ingérence » au Gabon

Le a démis de ses fonctions , un de ses conseillers pour « ingérence » dans le au .

Le président ivoirien a démis mardi 30 août 2016 de ses fonctions un conseiller spécial à la présidence de la République pour « ingérence » dans le processus électoral au Gabon. « Suite aux informations relatives à l’ingérence de Mamadi Diané dans le processus électoral de la République soeur du Gabon, il est mis fin à ses fonctions de conseiller spécial à la présidence de la République de Côte d’Ivoire, à compter de ce jour », indique un communiqué de la présidence ivoirienne transmis à Xinhua.

Alassane Ouattara condamne cet acte d’ingérence de Mamadi Diané

« La présidence de la République condamne cet acte d’ingérence et rassure les autorités et le peuple gabonais qu’elle tient au strict respect de la souveraineté de la République gabonaise », poursuit le communiqué. Le communiqué « réaffirme la ferme volonté » de la présidence ivoirienne de « tout mettre en oeuvre pour continuer à préserver les liens d’amitié et de fraternité qui ont toujours existé » entre la Côte d’ivoire et le Gabon.

Une tentative de déstabilisation de Mamadi Diané selon le Gabon

Plus tôt dans la journée à , au Gabon, le porte-parole du gouvernement gabonais, Alain-Claude Bilié Bi Nzé, a dénoncé « une tentative de déstabilisation du processus électoral impliquant Mamadi Diané, visant à encourager le retrait de trois membres de la CENAP par , et ce en vue de semer des à l’ordre public ». M. Bilié Bi Nzé a affirmé tenir « une preuve tangible et irréfutable » mettant en cause , candidat à l’élection présidentielle au Gabon, et Mamadi Diané dans la tentative de « déstabilisation » du processus électoral. Les résultats de l’élection présidentielle gabonaise de samedi sont toujours attendus.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Côte d’Ivoire : les boissons frelatées envahissent le marché (REPORTAGE)

Burundi : le sénat ratifie un projet d’appui à l’amélioration de la productivité du café