in

Référendum : l’appel du CIDH et 2IDé à Ouattara

ouattara-referendum

Ce 30 octobre 2016 a eu lieu le vote référendaire voulu par le Président de la République. Apres avoir fait la compilation des informations venant des trente une régions du pays, nous notons un très faible taux de participation.  Dans sa très grande majorité, les peuples de Côte d’Ivoire se sont abstenus d’aller voter. Même s’il est bon de noter que dans une dizaine de localité, certaine populations ont appliqué le boycott actif.

De tout ce qui précède, il importe de faire les précisions suivantes :

Nous avions fait depuis notre premier séminaire qui s’est tenue le 21 Mai 2016, des recommandations qui pour nous étaient un préalable à tout processus référendaire.  Recommandations libellées comme suit :
« Un processus de réconciliation inclusif et participatif (indépendant du pouvoir exécutif) qui déboucherait sur un consensus national ;

·
Une justice transitionnelle qui allierait la justice à la nécessaire réconciliation nationale ;

·
Une armée Républicaine au service de tous et symbole de la confiance retrouvée en nos institutions. »

En outre après notre second seminaire du 10 Octobre 2016, nous avions fait une remarque importante qui devrait interpeller justement le président de la REPUBLIQUE. Nous
disions :

« La sécurité revêt plusieurs aspects dans un Pays et il est bon que les ivoiriens en soient informés.  La sécurité c’est entre autre :

·
La Sécurité sociale ; au niveau de l’éducation, l’eau, la nourriture
et l’hygiène

·
La sécurité nationale ; défense nationale

·
 ; <a href= »https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_public » title= »Ordre public

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cheveux blancs – Nouveau clip Black M

Candidature Saad Hariri Premier ministre : ses soutiens